Dirigeant Entreprises
Dirigeant Entreprises
logo SEB grands dirigeants Retour

Groupe SEB

Date de création : 1857

Activités : Petit électroménager

Effectif : 34 263 (2019)

Site web : www.groupeseb.com/fr

Siège social : 112 Chemin du Moulin Carron, CS 90 229 69130 Ecully

Le Groupe SEB, spécialisé dans le petit équipement domestique, rayonne dans 150 pays autour du monde et emploie 34.263 personnes. Leader dans son domaine, SEB est une référence absolue en matière d’électroménager, de même que les nombreuses marques rattachées à son groupe.

Historique : 

Le Groupe Seb fait partie de ces entreprises séculaires qui ont démarré au dix-neuvième siècle dans une petite boutique. A l’origine, en 1857, Antoine Lescure, rétameur, ouvre à Selongey, près de Dijon, un atelier de ferblanterie. Huit ans plus tard, son fils Jean Lescure choisit de concentrer l’activité uniquement sur la fabrication au détriment de la partie commerciale. Il gère cet atelier de production jusqu’en 1904, date à laquelle son fils René Lescure prend le relai. 

En 1926, les arrières petits-enfants d’Antoine Lescure, Jean, Frédéric et Henri Lescure créent la Manufacture de ferblanterie Lescure Petits Fils. C’est sous leur impulsion que l’entreprise connaît un premier essor, alors que les foyers les plus riches commencent à s’équiper en appareils électroménagers, comme le fer à repasser. Dans les années 1930, la société familiale gagne sa réputation grâce à la production de son « passe-lait ». Elle fabrique son produit en grande série et adopte un schéma industriel spécialisé dans l’emboutissage. En 1944, l’entreprise est renommée SEB, Société d’Emboutissage de Bourgogne. 

Les années 1950 marquent le début d’un succès important avec l’apparition de la super cocotte-minute SEB (1953). Dans la foulée le groupe commercialise en 1962 la première cafetière électrique et opère un élargissement de son champ d’activité en acquérant en 1968 Tefal (fabrication de la première poêle anti adhésive en 1954). Puis en 1972 il rachète Calor qui a démocratisé l’usage du fer à repasser dans les foyers français. SEB profite de ses acquisitions pour conquérir le marché international (Japon, Etats-Unis, Angleterre, Pays-Bas, Danemark…) et tandis qu’Henri Lescure prend la présidence du groupe en 1973, l’entreprise arrive sur le marché boursier en 1975. 

En 1976, c’est Emmanuel Lescure, de la cinquième génération, qui prend les commandes du Groupe dont le siège social est transféré de Selongey vers Ecully. En 1988, SEB acquiert Rowenta, fabricant de grille-pains, fers à repasser ou encore aspirateurs : c’est cette acquisition qui propulse SEB en tant que leader mondial du petit équipement domestique. Quelques années plus tard, Moulinex et Krups entrent dans le giron du groupe qui poursuit sa stratégie d’acquisitions au cours des années 2000. 

En 2000, Thierry De la Tour d’Artaise accède à la direction de l’entreprise et l’aide à se tourner vers les marchés asiatiques, un site industriel est même construit à Shaoxing, en Chine, en 2009. 

En 2019, implanté dans plus de 150 pays, le chiffre d’affaires de SEB est estimé à 7,35 milliards d’euros pour un bénéfice net de 380 millions d’euros

Description : 

Les données chiffrées prouvent la bonne santé du Groupe SEB : le chiffre d’affaires est en croissance ces dernières années et le rayonnement international ne cesse pas, lui non plus, de croître. Avec une présence dans 150 pays, le groupe possède une renommée internationale : la marque SEB en elle-même est reconnue mais c’est aussi le cas de Rowenta, Moulinex, Krups ou Calor, qui lui appartiennent toutes, ce qui garantit un monopole qualitatif. 

Le succès de SEB se bâtit sur une stratégie visionnaire, avec des décisions bien senties tout au long de son histoire. Les orientations prises par la famille Lescure, qui détient toujours le quart du capital, puis par ceux qui lui ont succédé à la tête du groupe, ont permis de faire progresser l’entreprise étapes par étapes. Les prises de contrôle d’entreprises émergentes voire concurrentes dans certains domaines ont permis à SEB d’élargir son rayonnement et son emprise sur un marché qu’elle domine largement. Elle a aussi très bien réussi le virage de la mondialisation en pénétrant progressivement les différents marchés mondiaux. Europe, Amérique du Nord, Extrême-Orient, Moyen-Orient et Amérique du Sud basculent les uns après les autres dans le viseur d’un groupe sans cesse en pleine croissance.